VOLET C

Output C

Des politiques en faveur de la compétitivité industrielle sont mises en place et aident à améliorer un environnement propice aux entreprises Quatre lots de d’activités concourent à l’atteinte de l’Output C :

C1 Faciliter l’organisation du secteur
C2 Développement du marché et promotion des produits togolais
C3 Faciliter l’appui par l’État 
C4 Suivi & Evaluation et gestion des connaissances

C 1. Faciliter l’organisation du secteur

Le lot de travail C1 cible tous les acteurs de la CVA d’ananas, notamment les transformateurs (micro, petites et moyennes entreprises) ainsi que les producteurs, pisteurs, fournisseurs d’intrants, etc. et vise une meilleure organisation du secteur par une organisation interprofessionnelle qui établit les « règles du jeu » pour chaque maillon de la CVA, facilite l’échange d’information, mène le dialogue avec le secteur public et offre des services pour remédier aux problèmes communs. Le lot d’activité encourage la mise en place de groupement des entreprises qui sera accompagner afin de contribuer à l’appropriation du projet de façon efficace et transparente. Des propositions d’amélioration du cadre institutionnel et juridique interprofessionnel des MPME de la filière, d’accès au financement et du dispositif de dialogue public-privé sur les politiques de compétitivité et la cohérence avec le Programme Régional sont développées et font l’objet d’un plaidoyer auprès du gouvernement togolais.

C 2. Développement du marché et promotion des produits togolais

Le lot de travail C2 travaille avec de petites et moyennes entreprises de transformation pour développer le marché et faire connaître les produits des chaines de valeurs de l’ananas du Togo au marché international ainsi que promouvoir le jus togolais sur le marché local. Il s’agit de deux marchés particuliers à développer : le marché export bio pour les ananas frais et transformés et le marché local pour le jus d’ananas. Bien que la culture d’ananas au Togo soit spécialisée en production bio certifiée, les entreprises togolaises jusqu’à présent ne sont pas représentées aux salons internationaux comme Biofach et Fruit Logistica où les vendeurs et acheteurs internationaux de fruits et produits fruitiers se rencontrent. Sur le marché local, le jus produit au Togo a des difficultés de concurrencer les jus importés moins chers.

C 3. Faciliter l’appui par l’Etat

Le groupe cible du lot de travail C3 sont les structures étatiques. Pour renforcer l’appui que l’État fournit aux transformateurs de l’ananas au Togo, l’élaboration d’une stratégie étatique sera facilitée pour le développement de la filière ananas et son appui par l’État. Puisque le cadre défini par les politiques et pratiques de l’État peut freiner la croissance du secteur de transformation et l’export des fruits, il est nécessaire que les aspects de la compétitivité et de la valeur ajoutée fassent partie d’une stratégie pour le développement de la filière ananas.

C 4. Suivi/Evaluation et gestion des connaissances

Le lot de travail C4 supporte l’organisation interprofessionnelle d’ananas au Togo dans le domaine de suivi ainsi que dans l’échange des expériences. Aujourd’hui, à part un rapport de la GIZ (Répertoire des transformateurs et exportateurs du Togo, publié en 2017), il n’y a ni de base de données sur les maillons en aval de la CVA d’ananas, ni un système de collecte de données. Pourtant, ces données sont cruciales pour démontrer l’importance du secteur auprès du gouvernement et du marché extérieur. Le projet ne va pas établir son propre système de suivi et évaluation, mais va assister l’organisation interprofessionnelle de recueillir les données nécessaires à la fois pour les biens de la filière d’ananas et pour le projet. En soutenant la Direction de l'Industrie à collaborer avec le secrétariat de l’organisation interprofessionnelle d’ananas à mettre en place, un système de collecte de données sera établi pour mesurer la situation du secteur et la réussite du projet.

PROCAT

« Ce site a été produit avec le soutien financier de l’Union européenne, de la Coopération Allemande et du Gouvernement du Togo à travers le Ministère du Commerce, de l'Industrie, du Développement du Secteur Privé et de la Promotion de la Consommation Locale. Son contenu relève de la seule responsabilité de la GIZ et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne, de la Coopération Allemande et du Gouvernement du Togo. »