VOLET B

Output B.

Les organisations intermédiaires des chaines de valeur sélectionnées sont renforcés et la fourniture de services aux MPME est améliorée et élargie

L’output B est composé de quatre volets :

B 1. Soutien aux logisticiens et intermédiaires

Le lot de travail B 1 se concentre sur un maillon de la chaine de valeur d'ananas entre les petits exploitants agricoles et les micros et petites entreprises de transformation. Les entre­ prises moyennes ont souvent leurs propres liens directs avec les producteurs. Le but est d'établir un réseau d'intermédiaires qui fournissent aux transformateurs les quantités et qualités de fruits nécessaires et au moment voulu. Un système logistique qui évacue la récolte des champs des petits exploitants agricoles et fournit des fruits aux transformateurs aussi sert les intérêts des petits producteurs pour mieux bénéficier de la valeur ajoutée par les transformateurs de l'ananas.

B 2. Soutien aux autres entreprises en amont et en aval

Le lot de travail B2 concerne les activités avec d'autres entreprises en amont et en aval de la CVA comme les entreprises qui fouissent des intrants pour la transformation des fruits (emballage, équipement) et ceux qui exploitent les déchets issus de la transformation et produisent du compost. II a été constaté que l'un des plus grands problèmes des producteurs de jus au Togo est l'emballage parce qu'il n'y a pas de production de bouteilles appropriées en Afrique de l'Ouest. Par conséquent, les producteurs de jus dépendent des bouteilles récupérées. Un autre problème est I ‘absence des équipements de fabrication locale en inox et le prix élevé des machines en inox importées de l´Europe. De plus, tous les transformateurs de fruits à Lomé souffrent des couts importants de l’évacuation des déchets qui finissent dans les décharges en dépit de leur valeur nutritive. Dans la culture biologique les déchets devraient être compostes et retournes aux champs pour améliorer la fertilité des sols.

B 3. Etablir des Installations d'usage partage (IUP)

Le lot de travail B3 vise à soutenir les clusters d'entreprises et les start-ups. II est prévu d'établir jusqu'à trois installations d'usage partage (IUP) gérées d'une manière commerciale qui servent les petites entreprises et des start-ups qui n'ont pas encore investi dans leur propre équipement. Les IUP facilitent le démarrage des petites entreprises de transformation et évitent que les fonds de roulement nécessaires soient immobilises dans les infrastructures. Elles offrent l´occasion surtout aux start-ups de tester le marché et de gagner de l´argent avant d'investir. Elles mutualisent l´utilisation des équipements couteux et contribuent à renforcer l'apprentissage mutuel. Cependant, les IUP doivent être gérées comme business pour assurer que les équipements seront bien entretenus et les installations seront tenues propres et dans de bonnes conditions hygiéniques.

B 4. Facilitation de l'accès aux laboratoires prives et étatiques

Le lot de travail B4 a en vue de faciliter I' accès aux laboratoires pour les petites et moyennes entreprises de transformation d'ananas. Les laboratoires étatiques et prives comptent parmi les organisations intermédiaires de la CVA d'ananas les plus importantes pour assurer l'accès au marché. L'établissement de nouveaux laboratoires ou le soutien aux laboratoires existants en équipement serait en dehors de la portée du projet. Néanmoins, le projet veut renforcer les liens entre les entreprises de transformation et les laboratoires au Togo et ailleurs avec le but de réduire les prix d'analyses et d'améliorer la fiabilité et la reconnaissance internationale des résultats d'analyse. Les capacités et les moyens techniques du système national de qualité, dont notamment les laboratoires, sont renforces afin qu'ils assurent l'accompagnement requis par la filière de transformation de l'ananas, en termes de certification. » Aujourd'hui, les prix des analyses au Togo (résidus de pesticides, contamination bactériale, matières toxiques, composition organoleptique) sont élevés aussi à cause des petites quantités à analyser et la logistique couteuse. Les commandes collectives effectuées par plusieurs transformateurs pourraient faire baisser les prix de la logistique et des analyses aux laboratoires au Togo et ailleurs.

PROCAT

« Ce site a été produit avec le soutien financier de l’Union européenne, de la Coopération Allemande et du Gouvernement du Togo à travers le Ministère du Commerce, de l'Industrie, du Développement du Secteur Privé et de la Promotion de la Consommation Locale. Son contenu relève de la seule responsabilité de la GIZ et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne, de la Coopération Allemande et du Gouvernement du Togo. »